AK_47_type_II_2

Le fusil d’assaut Ak-47 ou Kalachnikov, du nom de son inventeur, est l’arme la plus répandue dans le monde. Son faible coût de production, sa robustesse et sa fiabilité ont fait sont succès. Cette arme, malheureusement, fait d’énormes ravages en Afrique. On la retrouve avec le RPG-7 dans tous les conflits sanglants qui essaiment sur le continent.

Toutefois, nous adhérons sans réserve, à la réflexion suivante de Mikhaïl Timofeïevitch Kalachnikov,  son inventeur : «Ce n’est pas de ma faute si des hommes meurent à cause de cette mitraillette». «Les coupables sont les politiciens. Une arme qui tue peut aussi bien sauver des vies». J’ajouterai simplement ceci : En libérant l’autre moitié du pays, saccagée et pillée par une bande de criminels aux ordres du sanguinaire Blaise Compaoré. Cette prise en otage de la moitié du pays, plonge les ivoiriens dans la misère, en bloquant le développement du pays.

En effet, la misère a remplacée les balles de kalachnikovs. Elle tue en silence, à petit feu et aussi efficacement que ces dernières. Il suffit de faire un tour, dans les hôpitaux pourris de la république bananière et cacaoyère de Côte d’ivoire, pour s’en convaincre. Les ivoiriens y meurent par milliers, faute de traitements équivalents à quelques Euros. Cette arme tue, certes, mais elle peut aussi sauver d’innocentes vies, en neutralisant les barbares qui tiennent en otage la moitié du pays.