xxxxxluis_moreno_ocampo_1807008Ce raciste colonialiste et pédéraste argentin, trempé dans une affaire de mœurs il y a quelques années, est manifestement un garde chiourme des impérialistes occidentaux comme le confirme sa dernière déclaration sur la crise post électorale. En effet, toutes les poursuites engagées par ce procureur concernent uniquement les africains. Des chefs d’états africains esclaves des néo colons, tel des gardes coloniaux, se font les complices de ce pédéraste colonialiste. Qu’attend-il pour inculper Jacques Chirac, Dominique de Villepin, Michelle Alliot-Marie et le général Poncet ? Ces criminels de guerre, selon les conventions de Genève, qui firent massacrer des dizaines de civils ivoiriens en novembre 2004 ? Quand compte t-il se pencher sur le cas de Soro Guillaume, le secrétaire général du MPCI (mouvement patriotique de côte d’ivoire) rebaptisé FN (force nouvelle), qui massacra des milliers d’ivoiriens depuis la prise en otage du nord du pays, et qui y continu ses massacres jusqu’à présent ?

Tout cela serait vraiment risible s’il n’était question de vies humaines. Laissez donc Blé Goudé en paix, cet homme vaillant – mille fois plus courageux que Gbagbo- qui se bat pour la dignité et l’honneur bafoué de sa patrie. Ces menaces émanant d’un raciste colonialiste pédéraste, ne sauraient effrayer les dignes fils de la nation qui ont fait don de leur vie à la patrie, et qui ont Dieu avec eux. Les criminels, les assassins, les voleurs, les violeurs et les tueurs d’enfants se trouvent au golf hôtel. C’est donc vers là bas qu’il faut se tourner…

Nous invitons toutes les victimes des rebelles des sanguinaires Alassane Dramane Ouattara et Soro Guillaume, à déposer des plaintes contre ces sinistres individus à la cour pénale internationale à la Haye sans attendre Gbagbo, vu que ce couard notoire n’aura jamais le courage de les y encourager. Cela sera la meilleure façon de mettre ce raciste colonialiste pédéraste, Luis Moreno Ocampo, au pied du mur et face à ses responsabilités. Nous attendons par ailleurs, de pied ferme, ces états africains esclaves des néo colons, qui auraient l’outrecuidance de poser leurs guenilles en Côte d’ivoire. Ils découvriront, avec douleur et effroi, que l’ivoirien est capable du meilleur -comme accueillir et nourrir leurs ressortissants affamés- mais aussi, du pire…