Sans_titreAu marché de Tiapleu… ils [les rebelles] ont voulu forcer mon frère à me violer et il a refusé alors ils l’ont tué. Ils m’ont amenée et pendant une semaine ils m’ont violée tout le temps, ils m’enfermaient dans une maison… On était peut être dix ou quinze filles là, qui étaient violées. Quand ils ne me violaient pas je devais juste rester là. Ils m’avaient attachée avec mes jambes écartées et mes bras derrière, pour me violer. Ils étaient trois ou quatre dans la nuit. Ils mettent leurs fusils à côté de toi et si tu refuses ils te tuent. Ils ont tué une de mes amies et on a dû l’enterrer.

—Témoignage d’une victime, recueilli par Human Rights Watch

Le rapport d’ Human Rights Watch à télécharger ici