mamadou_koulibaly2

Ce post daté du 1 juillet 2010, retrouvé par hasard sur mon disque dur, et jamais publié nous ramène à la réalité. « L’accord de Ouaga »ou APO comme nous le dénoncions, ainsi que le Pr Mamadou Koulibaly depuis des années, n’était qu’un vulgaire guet-apens dans lequel est tombé le président Gbagbo. Avec les massacres à l’arme lourde des éléments des forces de défense et de sécurité, en pleine ville d’Abidjan, on ne peut que regretter amèrement que la voix du Pr Mamadou Koulibaly n’ait pas été entendue. Les seuls bénéficiaires des « accords de Ouaga » sont les rebelles -qui ont été légitimés- et leurs chefs, les sanguinaires voltaïques Alassane Dramane Ouattara et Blaise Compaoré, qui appellent ouvertement aujourd’hui à l’agression armée de la nation ivoirienne.

 

De Lomé à Ouagadougou : Huit Années de Négociations Stériles

Selon Jeffrey Gettleman, journaliste du New-York Times, « La seule façon d`arrêter vraiment les rebelles d`aujourd`hui, est de capturer ou tuer leurs chefs. Combien de dollars, d`heures et de vies ont été gâchés dans des séries de pourparlers stériles qui ne parviennent jamais à un tel résultat? » Se demande t-il.

 Selon le député William Atteby, le processus de sortie de crise, évalué il y a six mois, en excluant le montant des armes, aurait coûté un peu plus de 600 milliards de FCFA sans donner aucun résultat.

L’annexion et le pillage de la moitié nord de la Côte d’ivoire, par l’ex Haute-Volta aujourd’hui Burkina-Faso, maintien le peuple ivoirien dans la misère, en bloquant le développement du pays, et en provoquant le gaspillage d’énormes ressources financières pour une sortie de crise des plus utopique.