xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Aujourd’hui, en Côte d’ivoire, l’heure est au débaptisage de tous les bars, maquis1, carrefours et rues appelés Obama en hommage à celui que les africains avaient soutenu de tout leur cœur, pendant sa campagne électorale de 2008. A Abidjan, plus de rues, de carrefours, ni de maquis Obama. Ce patronyme, hier loué, est aujourd’hui voué aux gémonies et provoque une extrême répulsion chez la majorité des ivoiriens, tant est profonde la déception… Obama, s’il posait les pieds dans certaines contrées de la Côte d’ivoire, se ferait assurément lapider pour les massacres des milliers d’ivoiriens dont il est le commanditaire. Le juif hongrois, Sarkozy, n’étant que le « toutou » des étatsuniens.

 xxxxxxxxxxxxxmassacre_duekoue

 

1-Restaurant bar ivoirien