untitleda

Émeutes britanniques : Banditisme, pillage et non respect des lois ... par qui? La classe dirigeante

 

Par Finian Cunningham

 

Alors qu’il s’adressait à la Chambre des communes jeudi, le premier ministre Cameron a offert des « explications » de l’éclatement des troubles dans les rues de l’Angleterre, démontrant de sa part une totale ignorance et une mauvaise compréhension de la nature de la dégradation dans sa société. Il blâme celle-ci sur la « criminalité pure et simple », des « zones malades » et le « manque individuel de moralité et de responsabilité ».

 

Cette vision est reprise abondamment dans les médias et tous les partis de l’establishment politique britannique.

 

Le pillage, le vol et le manquement aux règles que Cameron condamne n’est que le reflet de la société britannique au niveau de la rue, reflet de ce qui se passe à bien plus grande échelle dans les hauts rangs du gouvernement et de l’économie.

 

Cameron et son clan de voyous à l’accent affecté s’acharnent à réduire les dépenses publiques de 150 milliards afin de payer pour une entreprise criminelle connue sous le nom de banque britannique. Il s’agit d’un racket qu’un gang de rue de l’Est de Londres ne peut qu’admirer et, en effet, imiter de manière très réelle.

 

Combiné à ce brigandage de l’élite, nous voyons la criminalité et le manquement total de respect des lois des gouvernements britanniques ayant travaillé de concert avec d’autres gouvernements criminels afin de lancer des guerres d’agression (des crimes de guerres selon les Principes de Nuremberg) en Afghanistan, en Irak et maintenant en Libye, ayant entraîné la mort de plus d’un million de civils. Où est la responsabilité individuelle face au massacre et à la destruction M. Cameron ?

 

 

L’intégralité ici

 

Source : mondialisation.ca