untitled 

SOLIDARITÉ – Chavez perd ses cheveux, ses supporteurs aussi

Hugo Chavez a toujours entretenu un lien filial, quasi charnel, avec son peuple. Et quand le président vénézuélien souffre dans sa chair, ses partisans souffrent avec lui. Rentré le 14 août de Cuba, où il venait de subir sa deuxième séance de chimiothérapie pour un cancer à l'abdomen, Chavez a été fêté dimanche par une foule de partisans qui s'étaient fait raser le crâne dans un élan de solidarité envers le grand homme de la révolution bolivarienne, rapporte le Guardian.

 A l'occasion d'une grande fête – forcément télévisée – organisée au nom de la lutte contre le cancer, des barbiers, convoqués pour l'occasion, ont tondu des dizaines de crânes d'hommes et de femmes pendant que d'autres priaient et chantaient autour de leur leader.

Souriant, Chavez a salué la foule : "Nous sommes chrétiens, le Christ nous rassemble", a-t-il déclaré avant de remarquer, faussement ingénu, que certains avaient décidé de "changer de look".

Avant les deux chimiothérapies pour lesquelles il s'est rendu à Cuba, Hugo Chavez y avait subi, au début d'août, une opération durant laquelle on lui avait retiré une tumeur de la taille d'une balle de tennis.

Il n'a pas indiqué de quel type de cancer il souffrait, mais a fait savoir que ses médecins lui déconseillaient les contacts directs avec le public, son système immunitaire étant trop faible. Un interdit que ses supporteurs auront symboliquement su contourner à travers ses marques d'amour pour le moins fusionnelles.

Le président vénézuélien Chavez, âgé de 56 ans, a proclamé son intention d'être candidat à un troisième mandat en 2012 malgré sa maladie. "Je n'ai pas pensé un seul instant à abandonner la présidence", a-t-il assuré encore récemment.

Source : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr