2_libye_massacre_noirs4

"Les Africains ont commis 40% des tueries dont ont souffert les Libyens depuis la révolution du 17 février, et avant cela,  ils vivaient sur le dos du peuple libyen", affirme Faten Mohammed el-Annabi, une étudiante de 21 ans."J'ai un seul vœu: qu'ils disparaissent à jamais de notre pays parce qu'ils ont été achetés pour tuer et chasser les Libyens", ajoute-t-elle. Les libyens joignent l’acte à la parole et massacrent les ressortissants de l’Afrique de l’Ouest installés dans leur patrie. Les ivoiriens pourraient en dire de même des français, des maliens, des guinéens et des burkinabés. 

2_libye_massacre_noirs6

 

2_libye_massacre_noirs5