sarkozy_obama_cameron_274911_jpg_162275

Dans tous les écrits et tous les commentaires sur la côte d’Ivoire et la Libye, l’on ne fait que parler de « l’intervention » de la France en Côte d’Ivoire et de l’Otan en Libye. Ce mot « intervention » est un euphémisme volontaire des médias mensonges du terrorisme occidental. En vérité, il ne s’agit pas d’interventions, mais d’agressions pures et simples des terroristes occidentaux contre ces deux nations, dont le seul tort des dirigeants est d’avoir oser rêver la fin de la servitude du continent africain.

Fomenter des troubles dans une nation à l'aide d'agitateur et de voyous, puis l'agresser en prétextant intervenir pour sauver une population qu'on massacre ensuite allègrement est une injure à l'intelligence humaine. Cruelles aberrations, ces guerres d’agressions menées au nom de la démocratie et de la protection des civils ont causé la mort de dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans ces deux nations. Où se trouvent donc la protection la démocratie, et la protection des civils, dans les vols, viols, tortures, massacres et pillages causés par ces agressions sauvages de la France et de l’Otan ?

Les nazis du troisième Reich ont été jugés et exécutés à Nuremberg pour des actes similaires au sortir de la deuxième guerre mondiale. Barack Obama, David Cameron et Nicolas Sarkozy doivent répondre de leurs crimes et être exécutés purement et simplement, si l’on se réfère à la jurisprudence de Nuremberg.