JeuneAfrique

Alassane Dramane Ouattara, le mossi sanguinaire est devenu ivoirien par la force des kalachnikovs et des canons des néocolons français et des impérialistes étatsuniens. Le magazine Jeune Afrique, comme toutes les autres publications africaines et mondiales, dans son édition N° 1231 du 8 Août 1984 à la page 211, le présentait comme un ressortissant voltaïque né de parents immigrés en Côte d’ivoire jusqu’à sa maudite nomination au poste de premier ministre par feu Houphouët-Boigny.

Ce cadeau empoisonné d’Houphouët au digne peuple ivoirien, n’a apporté que malheur et désolation dans notre patrie sacrée depuis son irruption sur la scène politique ivoirienne. C’est ce même voltaïque, qui aujourd’hui tient les destinées de la nation ivoirienne à cause de la naïveté et du « gawanisme1 » des refondateurs.

Ces adeptes du « tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau » souffrent le martyr aujourd’hui. Le mossi de Sindou ne s’est pas gêné le moins du monde pour leur « pimenter » le derrière, en guise de remerciement pour tous les bienfaits qu’ils lui ont prodigué2.

Le FPI au pouvoir ? C’était tout simplement une bande de « gaous  à Paris ». S’ils avaient traité les rebelles comme ces derniers les traitent aujourd’hui - au lieu de leur distribuer naïvement des postes ministériels et des grades militaires sans parler des rappels de soldes -  ils seraient tombés avec dignité. Notre seigneur Jésus-Christ nous l’enseigne dans sa parole : on ne transige pas avec le diable, on l’écrase !

Corrompu jusqu'à la moelle, les dirigeants du magazine jeune Afrique présentent aujourd’hui  Alassane Dramane Ouattara comme un ivoirien, alors qu’ils le présentaient jadis comme un ressortissant de la Haute-Volta. Cette minable forfaiture n’est qu’un lamentable rétropédalage, de plus, de ce magazine en perdition !!!

1-Disponible dans les archives de Jeune Afrique.

2-Retour d’exil, financement des partis politiques, statut d’anciens chefs d’états, financement et liberté de la presse, postes ministériels et grades militaires, rappel de soldes pour les putschistes sanguinaires, usage abusif de l’article 48 pour une candidature exceptionnelle du burkinabé Alassane Dramane Ouattara etc. etc …

 

Le_Volta_que_alassane_Dramane_Ouattara