Abou_Cisse_et_Alassane

 Interview au vitriol d’Abou Cissé, oncle maternel du mossi de Sindou, et homme de conviction, nous l’espérons. Morceaux choisis, à lire avec délectation…

 

 Qui est l’auteur ?

 C’est Alassane Ouattara, Guillaume Soro, la France, le Burkina Faso. Ils sont à la base de ce qui est arrivé à la côte d’ivoire. Ce sont eux qui ont attaqué la côte d’ivoire le 19 septembre 2002. Le Président Laurent Gbagbo n’a fait que se défendre. Soyons sérieux. Il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles. Qu’ils aient du respect pour le peuple ivoirien.

 Malgré l’appel de certains chefs d’Etat, d’hommes religieux, de la société civile de libérer le Président Laurent Gbagbo, Alassane l’a transféré à la Cour pénale internationale…

 Quant dieu veut te perdre, il endurcit ton cœur. Un vrai ivoirien1 n’aurait pas fait ce qu’Alassane a fait au Président Laurent Gbagbo. Il n’est pas reconnaissant. Il doit beaucoup au Président Laurent Gbagbo. Ce sont les conseils de certains chefs d’Etat, d’hommes religieux qui ont poussé Gbagbo à accepter l’inacceptable2. Et cela au nom de la paix pour son pays. C’est lui qui a réparé tous les torts à lui causés par Henri Konan Bédié qui est devenu subitement son allié.

L’intégralité ici

 

1-Il n’est malheureusement pas ivoirien. Il pense, agit et parle comme un mossi… ! La force brutale, le sang, le vol, le viol, l’ingratitude. Des comportements et des méthodes importées de l’ex Haute-Volta.

2-De la naïveté pure aux conséquences catastrophiques pour la nation et le peuple ivoirien.