3837502_5757940

Comment Drogba qui a vu ses parents massacrés et son village incendié,aurait-il pu marquer des buts et offrir ainsi la victoire à689020933__1_ leur bourreau présent au stade ? Même les gabonais eurent un mal fou à contenir leur aversion pour Alassane Dramane Ouattara.Voir le mossi sanguinaire, Alassane Dramane Ouattara, pleurer comme une mauviette pour une banale histoire de CAN dans les bras de Yaya Touré, ce petit rebelle sportif qui sabota la victoire de 2006, fut une joie immense pour le digne peuple ivoirien. Que fera t-il donc le jour ou il verra sa pute arabo-juive se faire massacrer par les Guéré de Duékoué, qui sont victime de génocide ? La vengeance est un plat qui se mange froid, très froid ! Pour ne l’avoir pas compris, le FPI a pactisé et fourni, lui-même, les outils à ses ennemis mortels pour sa propre neutralisation. Sa chute fut ainsi mille fois plus douloureuse que celle du PDCI comme nous le craignions.Il faut vraiment être fou, pour fraterniser avec le diable…