c802455a_2480_11e0_9533_8106ca8b348a

Vu le comportement des politiciens africains, et de celui d’Abdoulaye Wade en particulier, l’on serait en droit d’accorder quelques crédits à la réflexion suivante de Louis-Ferdinand Céline…

« Le malheur en tout ceci est qu’il n’y a pas de peuple au sens touchant où vous l’entendez, il n’y a que des exploiteurs et des exploités et chaque exploité ne demande qu’à devenir exploiteur. Le prolétariat héroïque, égalitaire, n’existe pas. C’est un songe-creux, une faribole, d’où l’inutilité, la niaiserie écœurante de toutes ces imageries imbéciles, le prolétaire en cotte bleue, le héros de demain et le méchant capitaliste repu à chaîne d’or. Ils sont aussi fumiers l’un que l’autre. Le prolétaire est un bourgeois qui n’a pas réussi. Rien de plus, rien de moins. »

Louis-Ferdinand Céline