mohamed_merah

Affaire Merah: réflexions et questions…

Réflexions sur les récents évènements de France

 

par Résistance 71

(….)La France n’a pas connu d’attentats à grande échelle depuis la vague d’attentats de 1995 (entre Juillet et Octobre), revendiqués par le Groupe Islamiste Armé (GIA) algérien. Près de 17 ans sans attentats majeurs et tout d’un coup, à moins d’un mois du premier tour d’une élection présidentielle très délicate, la France est victime de quatre attentats en l’espace de 10 jours.

Il y a là de quoi se poser certaines questions sur le timing, l’opportunisme sécuritaire que de tels évènements pourraient avoir sur l’issue d’une campagne électorale plus grand cirque barnum que jamais.

Le terroriste de Toulouse se revendique d’Al Qaïda à la police qui l’assiège. Effet bœuf garanti.  Mais qu’en penser lorsque l’on sait qu’Al Qaïda a été créé en Afghanistan à la fin des années 1970 par ZbigniewBrzezinski (alors conseiller à la sécurité, NSA ou National Security Advisor, du président américain Jimmy Carter et qui fut conseiller en politique étrangère du futur président Obama) et par Robert Gates, alors exécutif de la CIA, qui fut ministre de la défense du second gouvernement Bush en remplacement du sulfureux Donald Rumsfeld, démissionnaire, le même Robert Gates qui fut reconduit dans ses fonctions après l’investiture d’Obama et ce pour plusieurs années.(….)

(…)Tout cela pour dire qu’il y a de nombreux précédents quant à la manipulation voire même la création pure et simple de réseaux terroristes ou radicaux par les services de renseignement de tout poil. A ce titre certaines questions dans l’affaire courante valent la peine d’être posées:

- Mohamed Merah est-il manipulé à son insu ?

- Quid de l’attentat à la bombe artisanale contre l’ambassade d’indonésie à Paris dans le même temps du dénouement de l’affaire des tueries de Montauban et de Toulouse ?

- A qui tout cela profite-t-il ou profitera-t’il ? Qui a intérêt à faire monter de plusieurs crans la perception d’insécurité en France à ce moment très précis ?

- Sommes-nous en présence des résultats d’une stratégie de la tension si chère au Gladio et au GIA manipulé du milieu des années 1990 ?

- Comme pour les attentats de 1995, qui sont les commanditaires ?

- Doit-on rappeler qui est Nicolas Sarkozy ?

- Doit-on, peut-on ignorer qu’il est par alliance de côté de sa mère, le beau-petit-fils de Franck Wisner Sr, grand ponte de la CIA et fondateur du Gladio mentionné plus haut ? (légende dernière photo en bas de l’article, filiation expliqué ici)

 

L’intégralité ici