1_Les_pitreries_de_Charles_konan_Banny

Il faut vraiment être baoulé, et s’appeler Charles Konan Banny pour demander aux victimes de pardonner à leurs bourreaux pendant qu’elles se font voler, violer et massacrer par ces derniers. Il faut vraiment s’appeler Kouadio Ahoussou Jeannot, être baoulé, pour parler de dialogue avec ses « frères et sœurs » du FPI, pendant que dans le même temps, il traque, torture et emprisonne les militants et sympathisants LMP en tant que ministre de la justice. Même Dieu tout puissant, lui-même, ne pousse pas aussi loin le pardon envers le diable : Il l’écrase !

Ces pitres d’un nouveau genre que sont Charles Konan Banny et Kouadio Ahoussou Jeannot, feraient mieux de s’adresser d’abord au mossi sanguinaire Alassane Dramane Ouattara et à ses tueurs analphabètes, en leur demandant d’arrêter de massacrer leurs compatriotes. Banny,Ahoussou Kouadio,les baoulé, lePDCI et son allié, le mossi sanguinaire Alassane Dramane Ouattara narguent, purement et simplement, leurs victimes. Ils paieront tôt ou tard cash, le prix de leur forfaiture. Cette prétendue réconciliation, c’est tout simplement du « blaguer, tuer ! ».

Si les ivoiriens ont une première fois fait confiance à Gbagbo en le suivant, aveuglement, dans le « blaguer, tuer »de la première pseudo réconciliation, des accords de Ouaga et de la mascarade électorale, ils ne se feront pas avoir une deuxième fois... Ils savent désormais à qui ils ont affaire. Et quelque soit le temps qui passera- des décennies ou des siècles- ils garderont toujours en mémoire que ces criminels sans foi ni loi, fourbes et sanguinaires ne méritent aucune confiance.

Nous espérons vivement, que cette bande de « gaous » qui dirigent le FPI, ne se feront pas de nouveau avoir comme des débutants par le RDR, le PDCI- ce parti pro-baoulé- alliés à la CEDEAO et aux néocolons. Ces derniers, conscients qu’aucunredémarrage économique, ni qu’aucune véritable paix ne peut se faire sans la participation de plus de 50% de la population, tentent encore une fois d’abuser de la naïveté des dirigeants du FPI. Les baoulé réalisent- ils, un seul instant, le niveau de haine dont ils sont l’objet par plus de 50% de leurs compatriotes ? Pas sûr !

 

2_gbagbo_alassane

 

3_guillaume_soro_premier_ministre_laurent

 

4_Bl__Goud____Wattao

 

5_Mme_Gbagbo_Mme_B_di__Mme_Ouattara

 

6_Gbagbo___Compaor_

 

7_Gbagbo_et_ses_g_n_raux

 

9_

 

10_

 

11_Mme_Gbagbo

 

12_Prisonniers_politiques_2

 

13_Seka

 

14_Mao_Gofle_

 

0004f8td