50

Le brave tchè, spécialiste en sauts de clôtures, aficionado de putschs et de rébellions serait en plus un inculte de la pire espèce ! Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Guillaume ! Assassin, voleur, violeur et … inculte ! Il faut croire que Dieu n’aime plus la Côte d’Ivoire pour nous avoir abandonnés entre les mains de cet ignare, qui n’a d’autres connaissances à part sa formation professionnelle que le vol, le viol, les putschs, les massacres et les pillages. Il faut reconnaitre que cet inculte choisit bien ses collaborateurs : On y dénombre entre autre un ex loubard chargé de la sécurité intérieur (Ahm Bak pour les intimes) ; une ex handballeuse, la guinéenne d’ethnie Soussou Kandia Camara, ministre de l’éducation nationale et membre inconnue de l’académie française avec ses mots tout à fait connus en Eburnie que sont les fameux « capturation » (capture) et « recrutation » (recrutement). Leur chef à tous, le super cancre et futur ex « nain hongrois » de l’Elysée – au cas où le peuple français prenait ses responsabilités en le vidant du palais de l’Elysée, avec un bon coup de pied au cul, le 06 mai prochain- n’est pas en reste non plus !Avec ses mots  « méprisance » (mépris), « héritation » (héritage) et « fatitude » (fatuité) et bien d’autres encore... Il bat tous les records de « cancritude » au pays de Molière.« Cancritude ??? », un mot que nous venons à l’instant d’inventer, volontairement, sans vouloir moquer qui que ce soit. Laids, méchants et incultes, ça ne s’invente pas !

 

Ouattara, un chef d’Etat « hors-série »

 03 Avril 2012 –Notre Voie –

Nous avions pris ses fautes répétées pour des lapsus. Mais avec la récente interview fleuve qu’il a accordée aux médias d’Etat,540202_207548976016997_100002856881629_296711_281796108_n Rti-télévision et Fraternité Matin notamment, Alassane Dramane Ouattara a fini par convaincre plus d’un ivoirien sur le niveau très moyen de sa culture générale. En tout cas, c’est peu dire que d’affirmer que le nouveau chef de l’Etat a de véritables lacunes en matière de connaissance ordinaire. Devant nos confrères Agnès Kraidy et Brou Aka Pascal, il en a donné des preuves ahurissantes.

Ahm_BakLa première, c’est lorsque, voulant faire les éloges de sa ministre déléguée à la Justice, Mme MatoLomahCissé, il a parlé de «magistrat hors-série». Oui, vous avez bien entendu. Tous les magistrats qui ont suivi cette interview et tous ceux qui s’intéressent à la magistrature ont dû se demander si M. Ouattara venait d’inventer une nouvelle catégorie de magistrats. Renseignement pris, il n’en était rien. Le chef de l’Etat voulait tout simplement dire que Mme Mato est une magistrate de haut rang. Or, jusqu’à preuve du contraire, pour les magistrats de haut niveau par le grade, on parle de magistrats hors hiérarchie.

 Question : est-ce un lapsus où une méconnaissance pure et simple ? Les téléspectateurs n’auront pas eu le temps de réfléchir qu’ils ont obtenu la réponse à leur interrogation dans la suite de l’interview. En effet, lancé dans une autocélébration à nulle autre pareille, Ouattara, qui voulait, sans doute, faire chic, cite Martin Luther King et son célèbre «I have a dream» (j’ai fait un rêve). Pour justifier son optimisme supposé en l’avenir de la Côte d’Ivoire. Mais tout d’un coup, c’est la stupéfaction. Sans sourciller, le nouveau chef de l’Etat ivoirien attribue les propos du célèbre pasteur noir américain à l’ex-Président américain, John F. Kennedy. Les journalistes, devant lui, n’en croient pas leurs oreilles. Mais Ouattara n’en a cure. Il répète la même bourde.

419298_388723867804492_100000006456592_1468364_377643722_nLes téléspectateurs finissent par se faire une idée claire de la situation. Le chef de l’Etat a un véritable problème de culture générale. En février dernier, recevant les Eléphants-footballeurs après leur défaite en finale de la Coupe d’Afrique des nations à Libreville (Gabon), il avait affirmé, sans se gêner, que l’équipe nationale avait perdu «aux tirs au sort». Pour parler de tirs au but.

 Avec les erreurs de sa récente interview, les Ivoiriens savent désormais qu’ils ont un chef d’Etat «hors-série» à la tête de leur pays. Et c’est très inquiétant.

 

Guillaume T. Gbato gtgbato@yahoo.fr