banny_fpi13

Ces êtres sans foi ni loi, jouent les « gentils » à chaque fois qu’ils se retrouvent en mauvaise posture. L’incertitude qui plane actuellement sur la pérennité du soutien, sans faille, dont ils bénéficient de la part du nain hongrois, les amènent à tenter de faire hypocritement ami-ami avec les dirigeants du FPI. Nous espérons vivement que cette bande de naïfs ne tomberont pas de nouveau dans le panneau. Comme en 2007, les rebelles font profil bas pour ne pas gêner leurs maîtres français pendant la campagne présidentielle française.