LIDER_21Il faut vraiment être naïf pour espérer quoi que ce soit d’un criminel sanguinaire et génocidaire comme Alassane Dramane Ouattara ! C’est en tout cas ce que laissent penser les pontes du parti de Mamadou Coulibaly, l’espoir déçu du Fpi… Bienvenue donc en « Gaousie »,ce monde virtuel dans lequel vivent tous les naïfs. Tous ceux qui, naïfs à souhait, n’ont pas vu la réalité en face, et se sont fait berner par le génocidaire voltaïque, Alassane Dramane Ouattara, suppôt de la France dans ses actions terroristes en Eburnie. Y vivent aussi tous ceux qui, triplement crétins, avaient cru, en se basant sur on ne sait quoi, que la France était le pays de la liberté et des droits de l’homme. Faut arrêter de rêver…

 

Conférence de LIDER

18 mai 2012

Après une analyse à froid et méthodique de son programme, de ses promesses, de ses annonces et de ses réalisations, LIDER affirme que le président de la République a fait ce qu’il n’a pas dit et dit ce qu’il n’a pas fait.

Il n’avait pas dit qu’il plomberait le budget de l’Etat pour s’acheter un avion pour ses nombreux déplacements, souvent d’ordre privé, à l’étranger. Il n’avait pas dit qu’il utiliserait les fonds publics pour agrandir sa maison personnelle et la transformer en palais. Il n’avait pas dit qu’il triplerait le budget de souveraineté pour l’amener à 300 milliards de francs CFA, et qu’il en confierait la gestion, en toute opacité, à son petit frère. Il n’avait pas dit qu’il utiliserait l’argent du contribuable ivoirien pour financer l’ONG de son épouse, ni qu’il lui confierait la gestion de la micro finance en Côte d’Ivoire. Il n’avait pas dit qu’il abandonnerait les Ivoiriens dans la misère pendant qu’il passerait son temps à l’étranger. Il n’avait pas ditqu’il instituerait la doctrine du rattrapage ethnique comme politique de gouvernement. Il n’avait pas dit qu’il ferait exploser le coût de la vie de sorte que le panier de la ménagère en soit réduit à une peau de chagrin, pendant que lui, sa famille et son gouvernement se permettent des dépenses somptuaires.

Par contre, Alassane Ouattara avait promis la gratuité des soins, mais il ne l’a pas fait. Il avait promis un gouvernement de 25 membres; ce sont 40 ministres qui gloutonnent le budget de l’Etat. Il avait dit qu’il allait améliorer la qualité de vie des Ivoiriens; la condition de vie des ménages s’est détériorée de façon abrupte. Il avait promis 200.000 nouveaux emplois par an; il est l’homme par qui le chômage ethnique et technique est arrivé. Il avait promis l’ouverture d’universités dans chaque région; il a jeté 30.000 étudiants à la rue en fermant celles qui existaient. Il avait promis une justice impartiale; aucun des criminels de son camp n’a été incarcéré à ce jour.

La liste est infinie, mais LIDER ne se lassera pas de pencher son flambeau sur l’action d’Alassane Ouattara afin d’éclairer les Ivoiriens sur la vacuité de ses promesses et l’inefficacité de son programme.

Source: Lider News