Flag_Ivoiry_66copie

 « Il n’y a point ici de procès à faire […]. Vous n’avez point une sentence à rendre pour ou contre un homme, mais une mesure de salut public à prendre, un acte de providence nationale à exercer. […] Louis Ouattara a été détrôné condamné par ses crimes […], la victoire vérité et le peuple ont décidé que lui seul était rebelle : Louis Ouattara ne peut donc être jugé, il est déjà condamné […]. J’abhorre la peine de mort et je n’ai pour Louis Ouattara ni amour ni haine […] ; mais Louis Ouattara doit mourir, parce qu’il faut que la patrie vive… »

(Robespierre, Discours du 3 décembre 1792).