Christopher_Stevens

Allah Akbar !

Mouammar Al Gadaffi vengé

« L’ambassadeur américain en Libye a été abattu comme un chien. Ce fut l’un des principaux experts de la révolution libyenne. Et il a récolté ce qu’il a semé », a déclaré le chef du Parti communiste de Russie, Guennadi Ziouganov, sur son compte Twitter le 17 septembre. Ceci nous ramène au ver de Ménandre, rapporté par Plutarque dans son discours sur la sérénité intérieur : « Tant qu’il est en vie, qui peut dire : « ceci ne m’arrivera pas !» L’on se souvient aussi que la secrétaire d’état, Hillary Clinton, manifestant sa joie à la mort du guide libyen avait déclaré : « on est venu, on a vu, et il est mort. » Les rebelles libyens qui viennent d’exécuter l’ambassadeur étatsunien, Chris Stevens, pourront désormais en dire autant de lui…