adou_Assoa

SlateAfrique - Les médias occidentaux se sont étonnés du discours de certains jeunes patriotes: «A chacun son Français»?

Assoa Adou  - Le discours de Gbagbo a toujours été clair. Gbagbo a même écrit des livres, il ne faut pas être ignorant, le FPI a toujours été clair. «A chacun son Français» ce sont des histoires, personne n'a dit ça. Les bombes jetés par l'armée française sur les Ivoiriens, ce sont les faits qui ont causé le rejet d'une partie de la population envers la France, pas envers l'ensemble des Français.

Quand l'armée française provoque des dommages collatéraux et tuent des «nègres» on n'en parle pas. Et d'ailleurs, est-ce qu'ils comprennent que les Ivoiriens sont des êtres humains?

Propos recueillis par Ekia Badou et Pierre Cherruau

- Assoa Adou est le coordinateur et porte-parole du FPI (Front populaire ivoirien) en exil

Source :www.slateafrique.com