Thomas_Sankara

Qu’aurait été l’Afrique de l’ouest avec Laurent Gbagbo à la tête de la Côte d’Ivoire, et Thomas Sankara à celle du Burkina-Faso ? Dieu seul pourrait y répondre ! Mais une chose est certaine : Les terroristes occidentaux, et leurs auxiliaires nègres sanguinaires du NPFL, du RUF, du MPCI, du MPIGO et des FAFN auraient eu du fil à retorde avec ces deux vaillants dignes fils de l’Afrique comme le démontre cet extrait du discours de feu Thomas Isidore Noel Sankara, à l’assemblée générale des nations-unis. Le peuple ivoirien ne doit pas haïr le peuple frère du Burkina-Faso, à cause des actes criminels du sanguinaire Blaise Compaoré qui n’hésita pas à sauvagement assassiner son « frère » Sankara sur ordre des terroristes occidentaux. Il existe au Burkina-Faso de nombreux « Thomas Sankara » qui finiront tôt ou tard par agir, aux temps favorables, pour débarrasser le peuple burkinabé de ce dangereux criminel et faire véritablement de cette nation, le pays des hommes intègres comme l’avait rêvé le « Ché » africain.

 

 

EXTRAIT DU DISCOURS DE THOMAS SANKARA

DEVANT L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES

La Liberté se conquiert1

 

« Je viens enfin, mandaté par le Conseil National de la Révolution (CNR) du Burkina Faso, pour exprimer les vues de mon peuple concernant les problèmes inscrits à l’ordre du jour, et qui constituent la trame tragique des évènements qui fissurent douloureusement les fondements du monde en cette fin du vingtième siècle. Un monde où l’humanité est transformée en cirque, déchirée par les luttes entre les grands et les semi-grands, battue par les bandes armées, soumise aux violences et aux pillages. Un monde où des nations, se soustrayant à la juridiction internationale, commandent des groupes hors-la-loi2, vivant de rapines, et organisant d’ignobles trafics, le fusil à la main. »

 

Source : thomassankara.net

1-La liberté ne se négocie pas comme on l’a vu en Côte d’Ivoire ces dix dernières années.

2-Les Frci sont l’exemple même du groupe hors-la-loi tel que dénoncé par Thomas Sankara.