Qui pourra mettre en doute le témoignage de celui qui fut le porte-parole de l’armée criminelle française en Côte d’Ivoire ? Cette armée qui se prétend démocratique et qui utilise des auxiliaires génocidaires pour soumettre le peuple ivoirien, et piller la nation ivoirienne ?