Car_Wash

« Pincez-moi, vous verrez. » Gilberto Araujo, laveur de voitures brésilien, a prononcé ces mots pour assurer à sa famille qu’il était bien vivant lorsqu’il s’est présenté à son propre enterrement. Sa famille avait cru le reconnaître à la morgue après l’assassinat d’un laveur de voitures lui ressemblant. A l’arrivée de Gilberto, certains convives se sont évanouis; d’autres se sont enfuis.

Source : 20minutes.fr