L'extrême sauvagerie des agréssions militaires occidentales contre l'Afrique, de façon direct ou par rebelles interposés, s'expliquerait, en partie, par l'épuisement inéluctable des ressources minières de l'Afrique en particulier -pillées depuis 5 siècles- et de la terre en général. Rien, vraiment rien, ne saurait justifier les massacres de millions d'hommes, de femmes et d'enfants par les armées terroristes occidentales, en Afrique, en Asie et au moyen-orient.

image

Ceci explique donc cela ! Soldat français au Mali.

Sans_titre

(…) « La France ne peut se désintéresser de l'Afrique, qui est depuis des décennies, sa profondeur stratégique, qui sera demain, plus peuplée que l'Inde et la Chine, (en 2050, l'Afrique aura 1,8 milliard d'habitants, contre 250 millions, en 1950), qui recèle la plupart des ressources naturelles, désormais raréfiées » (…).