journaliste_expert2

Chaque jour, des milliers d’hommes et de femmes se lèvent,  et se rendent à leur bureau faire le travail pour lequel ils sont payés. Ils pratiquent un métier assez étrange ! Leur profession : Menteur. On les appelle aussi journaliste. Ce métier, dont le but essentiel consisterait à informer le public est devenu, dans certaines rédaction à travers la planète, un outil d’intoxication. La réalité est donc bien là, le mensonge est bel et bien un métier, même si l’on le désigne par le mot journalisme. Pour de nombreux journalistes à travers la planète, le mensonge est un travail comme un autre. Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur certains médias occidentaux tels que TV5, France 24, Itélé, BFM TV etc.etc..

Il faut quand même avoir quelques dispositions naturelles au mensonge pour passer des heures à mentir, chaque jour, sans avoir la conscience dérangée. A force de mentir, ces « journalistes » finissent, eux même, par croire aux mensonges qu’ils sont payés pour diffuser à travers l’opinion mondiale. Ainsi, tel un poison, le mensonge se propage lentement, mais surement, chaque jour que Dieu fait, dans les esprits de milliards d’individus dépourvus de tout sens critique.

Les cas de Denise Epoté et d'Hassan Diop de TV5 sont d'ailleurs, à eux tous seuls, révelateurs. Les entendre mentir de manière flagrante, et éhonté, sur la situation en Côte d'Ivoire donnerait le vertige aux plus solides gaillards de la patrie, qui en ont vus des vertes et des pas mûres. Toutefois, nous esperons vivement, que notre talentueux Théo ne se laissera pas contaminer par cette vermine journalistique, atteinte de psychose mythomaniaque.

Cela nous ramène au mémorable discours du digne fils de l’Afrique devant l’assemblée générale de l’Onu, feu Thomas Isidore Noel Sankara assassiné par des criminels au services des terroristes occidentaux :

« Je crie au nom des journalistes qui sont soumis soit au mensonge, soit au silence pour ne pas subir les dures lois du chômage. »

Notre talentueux Théophile Kouamouo, correspondant du journal "Le monde" à Abidjan, fit en sont temps le choix de subir les dures lois du chomage face au mensonge. Dieu le bénisse et le guide dans cette voie.