sx

Quel crédit accorder aux études de Richard Lynn sur les différences intellectuelles entre les races ? De deux choses l’une, soit cette étude est fausse et ne présente aucun intérêt scientifique, soit elle reflète la réalité et explique à elle seule pourquoi le nègre serait le seul être sur cette terre à accepter l’inacceptable et à tolérer l’intolérable. Il est important de souligner que dans son étude, les QI donnés représentent  une moyenne générale. Ce qui veut dire que la stupidité et l’intelligence se retrouvent dans toutes les races avec toutefois la part la plus importante de gens stupides chez les peuples d’Afrique sub-sahariennes. Il faut par ailleurs noter que ce faible QI moyen de 67 est en partie dû à la sous-alimentation, et à la malnutrition des populations négro-africaines. Pour les terroristes occidentaux, un africain digne et intelligeant – à l’image des Lumumba, N’Krumah, Laurent Gbagbo-  apparait comme un obstacle à détruire sur la route du pillage du continent africain.

 

Dans son analyse sur les différences intellectuelles entre les races, qui est le résultat et le résumé de 80 ans d'études sur la question, Richard Lynn crédite les anglais d'un QI de 100 et a démontré que les autres Européens ont le même QI moyen, sauf dans les Balkans, où il tombe à environ 93. Hors d'Europe, l'Asie de l'Est (Chinois, Japonais et Coréens) ont un QI moyen plus élevé de 105. Les Sud-Asiatiques et les Africains du Nord ont un QI moyen de 84, dans les Caraïbes le QI est de 71, et les Noirs d'Afrique sub-saharienne ont un QI de 67.

 

Source : www.intelligence-humaine.com