Alassane_Dramane_Ouattara

Voir le mossi sanguinaire, Alassane Dramane Ouattara -cet aficionado de putsch et de rébellion-donner un ultimatum de 72 heures à la junte au pouvoir au Mali pour rétablir la légalité constitutionnelle fait sourire. Ce criminel sanguinaire, plutôt que de privilégier le dialogue et aider le peuple malien à sortir de la guerre, brandit les armes et les sanctions. Ces pseudos chefs d’états de la CEDEAO, domestiques des néocolons ont ignoré l’effet papillon en étant incapables de s’opposer aux terroristes occidentaux qui ont saccagé la Libye. Ce sont les effets de ce saccage qui se font aujourd’huisentir au Mali, et qui risquent de s’étendre, si rien  n’est fait, à d’autres pays. Des putschistes sanguinaires comme Blaise Compaoré, et Alassane Dramane Ouattara sont très mal placés pour faire la morale au capitaine Amadou H.  Sanogo. Les sanctions économiques contre le Mali ne feront qu’aggraver davantage un climat économique et social déjà très difficile. Et ce sera -comme dans le cas de la Côte d’Ivoire- les populations maliennes qui en feront les frais.« Noir, c’est noir ! Il n’y a plus d’espoir ! » dirait Johnny…